Comment Laeticia Hallyday a pris le pouvoir sur l’héritage de Johnny

Depuis 2012, l’épouse du rockeur avait confié l’ensemble des sociétés de Johnny Hallyday à sa grand-mère paternelle, surnommée “Mamie Rock”.

Le testament de Johnny Hallyday et les questions de son héritage font couler beaucoup d’encre et déchirent depuis deux jours le clan Hallyday. En choisissant de déshériter ses enfants David et Laura, le rockeur, mort en décembre dernier à l’âge de 74 ans, a fait de son épouse Laeticia l’unique bénéficiaire de sa succession. Mais celle-ci avait déjà anticipé le contrôle de l’empire bien avant la disparition du chanteur.

Dans l’ombre du clan Hallyday se trouve en effet un personnage peu connu du grand public et que le milieu surnommait notamment “Mamie Rock”. Il s’agit d’Élyette Boudou, la grand-mère paternelle de Laeticia. Une grand-mère qui, ces dernières années, avait pris beaucoup de place dans la famille du rockeur. “Laeticia le dit elle-même: c’est le pilier de sa vie, elle est très importante à ses côtes,” explique Maëlle Brun, chef du service People chez Closer, sur BFMTV.

Une grand-mère sans expérience

Celle qui avait demandé à venir habiter chez Johnny et Laeticia Hallyday suivait le couple et leurs filles Jade et Joy partout, de Saint-Barth à Saint-Tropez en passant par Los Angeles. Et depuis 2012, “Mamie Rock” avait pris une place essentielle puisqu’elle était tout simplement devenue l’unique gérante du business Hallyday, que ce soit pour les questions de droits d’auteurs et d’édition, les concerts et tournées, les produits dérivés ou l’immobilier. Au total, elle gère au moins cinq sociétés. Et à chaque fois, c’est le même scénario qui se produit: les anciens dirigeants sont mis à la porte et remplacer par cette grand-mère qui n’a aucune expérience.

À cette époque, Laeticia Hallyday avait décidé de “faire le ménage” dans l’entourage de Johnny. Mais confier la gestion des sociétés du business Hallyday avait de quoi surprendre plus d’un observateur.  “C’est très étonnant. témoigne Léna Lutaud, grand reporter au Figaro.

Laeticia accroît son contrôle

“À cette époque-là, elle a déjà 70 ans, poursuit-elle. Dans sa vie, elle n’a géré qu’un seul commerce. Ce qu’il faut comprendre en sous-texte, c’est que Laeticia, en nommant sa grand-mère à la tête de toutes les sociétés de Johnny Hallyday, met la main sur les sociétés, elle accroît son contrôle sur les sociétés.”

Cette stratégie de Laeticia Hallyday lui a ainsi permis de s’emparer de la villa de Marnes-la-Coquette, un bien estimé entre 10 et 25 millions d’euros et qui a été mis en vente peu après le décès de Johnny.

 

Source: BFMTV

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :