C3 : Lyon s’impose face à Villarreal

Grâce à des buts de Tanguy Ndombele, Nabil Fekir et Memphis Depay, Lyon s’est imposé (3-1) contre Villarreal en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa, jeudi soir.

Le match : 3-1

Dans une rencontre entre deux équipes offensives et joueuses, la décision s’est longuement fait attendre. Bien rentrés dans le match, les Lyonnais se sont procurés quelques situations dangereuses par Nabil Fekir (11e, 23e) et Mariano Diaz (12e, 22e). Villarreal aurait quand même pu ouvrir le score sans un exceptionnel Anthony Lopes, auteur de deux parades sur une superbe volée de Manu Trigeros et une frappe à bout portant de Carlos Bacca (16e). Les débats se sont ensuite rééquilibrés avant que le Sous-marin jaune ne mette le pied sur le ballon à partir de la demi-heure de jeu, sans que la différence ne soit faite.

Mais les Gones ont mis le pied sur l’accélérateur au retour des vestiaires. Dans une belle offensive, Rafael, en deux temps, parvient à centrer sur Mariano qui remet de la tête à Tanguy Ndombele. L’ancien Amiénois inscrit de la tête son premier but pour l’Olympique Lyonnais (46e). 3 minutes et 14 secondes plus tard, Mariano, encore lui, s’est joué d’Alvaro Gonzalez Soberon d’une superbe feinte de corps et d’un crochet du gauche, mais butte sur Sergio Asenjo. Nabil Fekir a bien suivi et marque d’une belle frappe du gauche (49e).

Mais Villarreal n’est pas 5e de Liga pour rien. Sur une très belle action et une superbe passe de Denis Cheryshev, Pablo Fornals trompe Anthony Lopes d’une puissante frappe du droit (63e). Bousculés par des Espagnols très rapides pour aller de l’avant et emmenés par un bon Manu Trigeros, les Lyonnais ont failli retomber dans leurs lacunes défensives qui leur ont coûté si cher en championnat. Mais un nouvel éclair de Memphis Depay, entré quelques minutes plus tôt, a sauvé la soirée lyonnaise. D’une reprise de volée aux 30 mètres (82e), le Néerlandais offre le 3 à 1 aux Lyonnais, qui s’imposent par deux buts d’écart.

Le joueur : Mariano a dynamité le Sous-marin jaune

Si Rafael a été très remuant et Anthony Lopes décisif avec de nombreuses parades de haut vol, Mariano Diaz a lui guidé l’attaque lyonnaise dans ce match. Très critiqué après de nombreuses contre-performances, en particulier contre Rennes dimanche dernier, l’attaquant dominicain n’a pas marqué mais a réalisé un match de haut niveau. Mobile et disponible, il a multiplié les appels de balle et mis le feu dans la défense de Villarreal. Avec plusieurs occasions dangereuses (8e, 12e, 22e, 54e), l’attaquant lyonnais est décisif sur les deux premiers buts de son équipe.

S’il a gâché quelques actions par manque d’altruisme, son pressing et ses appels permanents ont posé beaucoup de problèmes à Gonzalez Soberon, sur la défensive après avoir pris un carton jaune en première période. L’Olympique Lyonnais avait besoin d’un grand Mariano pour s’imposer ce soir, et l’ancien Madrilène a répondu présent, grâce à une envie et une agressivité débordantes.

Le fait du match : La rentrée décisive du Supersub Memphis Depay

Il alterne le bon, le médiocre et l’exceptionnel cette saison. Entré à la 73e minute de jeu en lieu et place d’Houssem Aouar, le Néerlandais Memphis Depay a réalisé 17 minutes de haute volée et a su faire la différence en fin de match. Si son superbe contrôle suivi d’un coup du foulard n’a pas eu d’issue favorable (78e), sa reprise de volée des 30 mètres à la 82e minute est elle sublime et a terminé sa route au fond des filets espagnols.

Comme face à Paris, le joueur de 24 ans a permis aux Gones de l’emporter, et offre deux buts d’écart à son équipe qui peut aborder le match retour avec un avantage non négligeable.

 

Source: lequipe.fr

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :