Lyon continue de creuser

Après avoir fait le plus dur en menant 2-0, l’OL est retombé dans ses travers et a laissé à Lille la possibilité de revenir. Et forcément, les Lillois l’ont fait. Score final, 2-2, et une nouvelle désillusion pour Lyon. 

Buts : Pépé (65e), Araujo (82e) pour Lille // Traoré (21e, 44e) pour Lyon

On pourrait presque parler de syndrome. Celui de l’avantage par deux buts d’écart qui ne se traduit pas en victoire. Et, forcément, il s’appellerait “le syndrome de l’OL“. Sur la pelouse de Lille, les Lyonnais ont une nouvelle fois cru assurer une victoire nette et sans bavure en menant deux buts à rien. Mais avec cet OL là, rien n’est jamais acquis. Monaco l’avait prouvé, Lille l’a confirmé. Après s’être vu trop beaux, les Gones ont une nouvelle fois levé le pied et laissé passer deux pions. Ainsi que deux points. Soit maintenant quatre matchs de championnat sans la moindre victoire. Aïe.

Traoré voit double

Pour ne pas définitivement dire adieu au podium, les Lyonnais n’ont qu’une seule alternative du côté de Lille, ce dimanche après-midi : la victoire. Et une victoire que l’OL va tenter de bâtir sans ses principaux architectes, Fekir et Aouar, laissés sur le banc au coup d’envoi en vue du retour face à Villarreal jeudi soir. Mais avec Traoré. Et c’est déjà pas mal, comme le confirme l’ouverture du score du Burkinabé à la 21e minute de jeu. Bousculé jusqu’à alors, l’OL entame alors une véritable promenade de santé. Il faut dire que l’apathie lilloise est phénoménale à l’image du second but lyonnais, peu avant la pause. Tousart s’amuse sur le côté gauche, avant de trouver Marçal dans la surface qui sert instantanément Traoré, l’ailier pivote tranquillement et envoie une praline aux six mètres. Peinard.

L’OL craque encore

La gueulante de Galtier dans les vestaires lillois a du s’entendre de loin. De très loin, même. Mais elle ne tarde pas à porter ses fruits. Méconnaissables, les Nordistes se mettent enfin à jouer, à créer du jeu, à provoquer le danger. Et finissent pas être récompensés peu après l’heure de jeu par l’intermédiaire de Pépé. De son côté, l’OL affiche une nouvelle fois sa principale faille : son incapacité chronique à conserver ses avantages confortables. Comme face à Monaco dernièrement, les Gones croient sûrement le résultat acquis et continuent de lever le pied. Jusqu’à l’inévitable. À savoir, une frappe d’Araujo aux vingt-cinq mètres et une égalisation. Dans les derniers instants, les hommes de Génésio poussent, Mariano trouve le poteau pour la seconde fois du match, mais il est déjà trop tard. Lyon laisse encore de précieux points s’envoler. Et le podium aussi, par la même occasion.

Lille (4-3-3) : Maignan – Ié, Soumaoro (Ponce, 79e), J. Alonso, Dabila, Ballo-Touré – Amadou, Thiago Mendes, Mai (Soumaré, 73e) – Pépé, Mothiba, El Ghazi (Araujo, 30e). Entraîneur : Christophe Galtier

Lyon (4-3-3) : Lopes – Marçal, Morel, Diakhaby, Rafael (Mendy, 73e) – Tousart, Ndombele, Ferri (Aouar, 79e) – Depay, Mariano, Traoré. Entraîneur : Bruno Génésio

Source: msn.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :