Guinée : un adjudant-chef tué dans des affrontements entre population et forces de l’ordre

L’agent de sécurité adjudant-chef Nf’amara Yansané, a succombé lundi par suite des blessures lors des heurts entre manifestants et forces de l’ordre dans la commune de Ratoma, en banlieue de Conakry, capitale guinéenne.

L’information a été conformée par le porte-parole de la gendarmerie nationale, Mamadou Alpha Barry, joint au téléphone par les médias locaux.

Déployé très tôt ce matin pour rétablir l’ordre sur l’axe routier “le prince” considéré comme fiel de l’opposition, le véhicule du gendarme a été pris à partie par des jeunes manifestants déjà mobilisés sur l’axe.

Atteint par des coups de pierre, le gendarme a succombé finalement de ses blessés et son corps a été déposé aussitôt au camp militaire d’Almamy Samory Touré.

La victime était jusque-là en service à l’escadron mobile No.5 de Wanidara dans un quartier périphérique de Conakry.

Pour cause de grève des enseignants déclenchée depuis quelques semaines, des heurts ont éclatés ce lundi entre manifestants et forces de l’ordre dans certains quartiers de Conakry.

Pendant ce temps, certains enseignants ont suivi le mot d’ordre de grave déclenchée par une branche dissidente de syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, piloté par Aboubacar Soumah.

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :