Une mère de famille accusée d’avoir étouffé et empoisonné son bébé de deux mois

Le procès vient de commencer en Écosse.

James Hugues était un bébé de deux mois. Était, car ce petit garçon est mort en juin 2016 dans de terribles souffrances. Des faits qui se sont déroulés dans le Nord de l’Écosse.

Hier, le procès de sa mère, Hannah Turtle, 22 ans, s’est ouvert à Shotton (Écosse). Il faut dire que la jeune maman a fait d’importantes révélations quelques semaines après le décès de James. Des déclarations qui ont fortement aidé les enquêteurs.

Pour mieux comprendre cette histoire, il faut revenir au printemps 2016. Entre le 31 mai et le 9 juin, le petit James est admis plusieurs fois à l’hôpital pour des problèmes respiratoires. Les médecins le soignent, et à chaque fois James rentre chez lui. Mais le 6 juin, sa mère l’emmène de nouveau aux urgences.

Cette fois-ci, James ne survivra pas et son décès sera prononcé quelques jours plus tard, le 13 juin. L’autopsie va alors révéler que le cerveau du bébé a souffert d’un manque d’oxygène. Ce qui a causé des dommages irréversibles.

Après avoir un temps accusé son compagnon – qui a depuis été mis hors de cause – Hannah Turtle s’est confiée à une assistante sociale, puis à la police. Lors de ces entrevues quelques semaines après la mort de son fils, elle aurait déclaré avoir voulu bloqué la respiration de son enfant et mis des anti-dépresseurs dans son biberon. Et ce pour qu’il puisse dormir, selon elle.

La jeune femme a ensuite expliqué qu’elle souffrait d’un sévère baby-blues et qu’elle cherchait du soutien qu’elle n’aurait pas eu. Enfin, Hannah Turtle a prétexté avoir entendu des voix. Des voix qui lui disaient qu’elle était une mauvaise mère et qu’elle ne méritait pas d’avoir cet enfant…

Depuis l’ouverture de l’audience, Hannah Turtle nie pourtant avoir voulu tuer James. “J’aurais aimé ne l’avoir jamais fait (…), j’ai besoin d’aide”, a-t-elle déclaré au jury. Le temps de l’enquête, elle n’avait pas pu assister aux funérailles de son enfant en septembre 2016.

Accusée de mauvais traitements et de meurtre, Hannah Turtle a plaidé non coupable. Son procès doit durer près de trois semaines.

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :