Bénin : un soutien du FMI pour atteindre les Objectifs de Développement Durable

Le Bénin vient d’être sélectionné parmi cinq pays du monde devant bénéficier d’une initiative du Fonds monétaire internationale pour les aider à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), a appris jeudi Xinhua de source officielle à Cotonou.

Le Bénin, le Rwanda, l’Indonésie, le Guatemala et le Vietnam feront l’objet d’une initiative du FMI pour des études de cas par pays, destinées à adapter les soutiens extérieurs aux besoins et objectifs spécifiques des pays “en accord avec les stratégies nationales et sectorielles de développement”. Une version préliminaire pour les commentaires des autorités nationales sera disponible durant l’été et finalisée avant la réunion de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2018 lorsque les conclusions générales de toutes les études de cas seront discutées, selon le FMI.

“L’amélioration des indicateurs de développement, dans leur ensemble, nécessitera probablement des ressources additionnelles importantes, y compris pour faire face aux dépenses publiques. Il serait aussi important pour les pays de développer des stratégies pour mobiliser le financement requis et améliorer la capacité de l’administration publique à dépenser adéquatement ces ressources”, indique le directeur du département des finances publiques du FMI, Vitor Gaspar, dans une correspondance adressée au ministre béninois de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni.

La réalisation des Objectifs du développement durable (ODD) d’ici 2030 est considérée par nombre de spécialistes comme un défi important. Compte tenu de son mandat et de son expertise des questions de finances publiques, le Fonds monétaire international (FMI) s’estime particulièrement bien placé pour appuyer les pays à relever cet important défi.

“Nous prévoyons de le faire en élaborant et en appliquant un vaste cadre d’évaluation des besoins en dépenses publiques pour soutenir la réalisation de certains aspects des ODD tels que : la santé, l’éducation, et certaines infrastructures. L’accent sera donc mis sur les investissements dans le capital humain et physique. Car ils sont essentiels pour générer une croissance économique soutenue et inclusive”, indique la correspondance du FMI.

Une fois les besoins globaux en dépenses identifiés et quantifiés, ceux-ci pourront être classés en “objectifs de dépenses à moyens terme qui permettront aux pays de réaliser les ODD d’ici 2030”.

Dans cette initiative, le FMI collabore étroitement avec d’autres institutions impliquées dans la réalisation des ODD, notamment la Banque mondiale, l’ONU et les autorités nationales.

Les ODD représentent 17 objectifs adoptés en septembre 2015 dans l’Agenda 2030 de l’ONU, pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous, dans le cadre d’un nouvel agenda de développement durable.

  • 0
  • 0
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :