Un seul mort d’Ebola jusque-là dans l’épidémie déclarée en RDC

Il n’y a jusque-là qu’un seul mort dans l’épidémie d’Ebola déclarée il y a deux jours en RDC, a précisé le ministre de la santé Dr. Oly Ilunga, dans un entretien à VOA Afrique.

Selon le ministre, 11 cas ont été enregistrés et hospitalisés.

“Depuis que l’épidémie a été déclarée, il n’y a eu qu’un mort dans la nuit du 9 mai et la personne décédée est un professionnel de santé”, confie Dr. Ilunga.

“Mais bien avant que l’épidémie ne soit déclarée, il y a eu 17 morts communautaires suspects et les investigations n’ont pas confirmé qu’il s’agissait des cas d’Ebola”, indique le ministre, rectifiant le nombre de 17 morts qui était récemment publié dans les média.

Les investigations sont parties d’un cas suspect décédé le 2 mai dans la zone de santé de Bikoro, province de la Tshuapa, à l’ouest de la RDC. Mais le cas a permis de dépister deux échantillons positifs mais trois autres ont été déclarés négatifs.

“Dans les 11 cas de fièvre hémorragique, il y a en fait sept cas à l’hôpital général de Bikoro, dans la zone de santé de Bikoro. Ce sont des anciens cas dont ceux qui avaient été déclarés par tests de laboratoire. Dans la zone de santé voisine de Iboko, il y a eu quatre nouveaux cas, et il y a eu un décès dans la nuit de santé du 9 mai”, affirme Dr. Ilunga.

Douze experts ont été déployés à Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) confirme également que les 17 morts enregistrés avant l’annonce de l’épidémie n’étaient que des “cas probables” et non “confirmés par le laboratoire”.

 

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :