Thaïlande : Léo, 23 ans, poignardé à mort par un tatoueur, devant une maison d’hôtes

06/05/18 – Bangkok.
Ce jeune Français ouvert sur le monde n’a eu qu’un tort : s’interposer dans un conflit entre un Anglais et un Thaï alcoolisés.

Il aimait l’Asie, les mangas, le japonais, dont il comparaît l’apprentissage à un voyage “sur la Lune”. Il était un citoyen du monde et si la catastrophe de Fukushima l’avait empêché de rejoindre le pays du Soleil-levant, il était tombé amoureux de la Thaïlande, où il avait vécu un an, lorsqu’il était adolescent.

Originaire de Strasbourg (Alsace), Léo Le Gratiet avait 23 ans. Il venait d’achever ses études supérieures à Maastricht (Pays-Bas) et s’était offert une petite escapade à Bangkok. Il avait choisi une maison d’hôtes, pour profiter de son séjour, si dépaysant.

Mais Léo ne reviendra jamais d’Asie. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une embrouille futile oppose un Anglais et un tatoueur thaï, devant la fameuse “guest-house” où le jeune Français réside depuis cinq jours.

Une plaisanterie mal comprise sur fond d’alcool. Le ton monte. Léo est alors “en train de lire”selon des témoins. Il est sobre. Il s’interpose entre les deux hommes avant que les choses ne dégénèrent.

“Le Thaï est parti, et il est revenu avec un couteau”, confie la mère de Léo, à nos confrères des DNA.

Léo était tombé amoureux de la Thaïlande, un pays dont il parlait la langue (©Illustration Shutterstock)

La suite ? Un immense gâchis. Le tatoueur thaï, Seree “Pae” Rodkiang, 35 ans, inconnu des services de police, frappe le Français au torse.

En dépit de l’intervention rapide des témoins et des secours, Léo, qui venait de passer les six derniers mois en Inde, auprès de son amie, ne se relèvera pas.

Léo, le bon Samaritain, ne reviendra jamais en France. Sa famille a choisi de le faire incinérer en Thaïlande. Son “pays de cœur”.

Source: https://www.lenouveaudetective.com

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :