Nigéria : plusieurs combattants de Boko Haram pris au piège par l’armée

L’armée nigériane a confirmé tard mercredi que 15 combattants de Boko Haram avaient été tués dans des opérations de nettoyage distinctes de l’armée dans l’Etat de Borno (nord-est) et la région du sud du Bassin du lac Tchad.

Les 15 combattants de Boko Haram ont été tués mardi, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Quatre des terroristes ont trouvé la mort au cours d’une embuscade de l’armée à Borno, alors que les onze autres ont été tués quand les forces du gouvernement ont bombardé une cachette du groupe terroriste au village de Gomaran, dans la région du sud du Bassin du lac Tchad, selon l’armée.

Les sources militaires ont déclaré jeudi à Xinhua que les opérations de nettoyage faisaient partie de l’opération “Derniers bastions” nouvellement lancée mardi par l’armée nigériane.

Cette opération de quatre mois a été lancée pour vaincre totalement Boko Haram dans la région du lac Tchad et assurer la destruction des postes forts et des fiefs du groupe, a annoncé l’armée au début de l’opération.

Le Nigeria a enregistré des progrès considérables contre Boko Haram, délogeant les combattants de la forêt de Sambisa.

Le groupe terroriste est accusé d’avoir provoqué la mort de plus de 20 000 personnes au Nigeria et d’en avoir contraint 2,3 millions au déplacement depuis 2009.

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :