Un père jaloux abat ses deux enfants au fusil à pompe

Mercredi, vers 4h du matin, un père de famille réveille ses deux enfants. Tous les trois prennent la route en direction de Prouembout où vit la mère, à 255 kms au nord de Nouméa (Nouvelle-Calédonie). Ils n’arriveront jamais à destination…

Le couple est séparé mais a trouvé un arrangement pour la garde de leur enfants. Sur le chemin, ce soudeur de 37 ans, ivre, téléphone à son ex-compagne… Mais la conversation vire en règlement de comptes. En cause ? Des soupçons d’infidélité. Le père de famille va alors avoir une terrible réaction.

Enervé, l’homme bifurque vers une plage de la baie de Toro, sur la commune de Praïta, et commence à incendier son camion. Incrédule devant le geste de son père, son fils de 12 ans essaie de le raisonner. C’est alors que ce trentenaire saisit son fusil à pompe et abat son fils avant de tuer également sa fille de 8 ans. Deux morts sur le sable… Face au drame, l’homme tente à son tour de se suicider. Faute de munitions, il y renonce.

Le père de famille décide alors de se rendre rapidement à la gendarmerie pour avouer son crime. Placé en garde à vue, il a été mis en examen. Bien qu’il reste à cette heure présumé innocent, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Samedi dernier, la mère des enfants s’était rendue à la gendarmerie pour signaler des SMS inquiétants qu’elle avait reçu de la part de son ex. Dans ces textos, il menaçait déjà de tuer les enfants, avant d’avouer l’avoir fait. Finalement, lorsque les forces de l’ordre étaient arrivées chez lui, tout était calme et normal. Ce jour-là, il avait simplement écopé d’un simple rappel à la loi…

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :