Affaire Naomi : le Samu de Strasbourg pointé du doigt par l’enquête de l’Igas

►L’enquête après la mort de Naomi Musenga, 22 ans, se poursuit. Pour rappel, cette jeune femme a perdu la vie en décembre 2017, après un appel au Samu qui n’a pas été pris au sérieux. Une affaire qui a fait grand bruit depuis.

►L’Inspection générale des affaires sociales a rendu son rapport, nous apprend ce mercredi Le Parisien. Selon l’enquête de l’Igas, “la procédure de régulation générale établie par le Samu de Strasbourg n’était pas conforme aux recommandations de bonnes pratiques et source de risque pour les patients”.

► Les propos et réponses “non adaptées de l’assistante de régulation médicale”, qui n’a pas pris l’appel de la jeune femme au sérieux, sont également mises en cause par l’organisme. Ce dernier souligne que ce comportement a “conduit à un retard de la prise en charge de près de 2h20”.

 

Source: Le Nouveau Détective

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :