Coupe du monde 2018 : La France qualifiée pour les huitièmes après son succès contre le Pérou (1-0)

COUPE DU MONDE 2018 – Les Bleus sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Ils y sont parvenus jeudi, à Iekaterinbourg, en battant le Pérou par la plus petite des marges (1-0). Kylian Mbappé a inscrit l’unique but de la rencontre en première période après un mouvement collectif abouti. La France a d’abord montré un visage séduisant en début de partie, avant de subir les débats par la suite.

Ces Bleus ont donc décidé de faire passer leurs supporters par toutes les émotions. De les enthousiasmer comme de les faire souffrir. Mais ces Bleus ont rempli leur contrat et c’est tout ce qu’il y a à retenir. L’équipe de Didier Deschamps est d’ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018 grâce à son court, mais si précieux succès sur le Pérou jeudi à Iekaterinbourg (1-0). Un but de Kylian Mbappé a fait le bonheur des Tricolores, qui n’auront besoin que d’un point face au Danemark pour terminer cette phase de poules en tête du groupe C.

Il a d’abord fallu marquer et les Bleus ont su le faire dans une première période aboutie. Avec un jeu collectif bien plus cohérent que face à l’Australie. Et avec des cadres bien plus influents. L’apport d’Olivier Giroud s’est immédiatement fait sentir (11e, 16e). Mais il fallait aussi l’impact de Paul Pogba. Le Mancunien, rayonnant au milieu avec N’Golo Kanté, a incarné l’esprit de conquête des Bleus en allant gratter un ballon dans les pieds péruviens avant de mettre Giroud sur orbite. Et Kylian Mbappé, en embuscade, a poussé dans les filets la frappe contrée de son coéquipier (1-0, 35e).

Le poteau d’Aquino

Mais ces Bleus pêchent toujours dans le dernier geste. Et après avoir manqué l’occasion de faire le break (39e, 43e), ils ont été contraints de défendre. Hugo Lloris n’avait pas attendu l’ouverture du score pour comprendre le message. Si le capitaine des Bleus n’avait pas remporté son duel face à Paolo Guerrero (31e), la France n’aurait d’ailleurs pas été en tête au tableau d’affichage. Déjà décisif face à l’Australie, le portier des Spurs a joué un rôle majeur dans la qualification des Tricolores pour le deuxième tour.

Un grand Lloris était essentiel. Mais cela ne suffisait pas. Il fallait aussi un brin de réussite pour résister à des Péruviens dominateurs en seconde période, mais maladroits dans la finition (61e, 68e, 74e). Ce coup de chance est venu soulager le peuple tricolore sur une merveille d’extérieur du pied de Pedro Aquino repoussée par le poteau du gardien français (51e). Derrière, les Bleus ont plié. Mais ils n’ont jamais rompu. Il subsistera peut-être une impression mitigée leurs deux premières sorties. Mais il restera surtout deux victoires et une qualification qui donne le droit de rêver.

 

Source: Eurosport

  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :