Coupe du Monde 2018: Solide vainqueur de la Corée du Sud, le Mexique a bonifié son exploit contre l’Allemagne

COUPE DU MONDE – Cinq jours après sa victoire surprise contre la Mannschaft, le Mexique a signé samedi son deuxième succès en deux matches dans le groupe F, en s’imposant contre la Corée du Sud à Rostov (2-1). Les Mexicains se rapprochent des huitièmes de finale alors que les Coréens, battus pour la deuxième fois, sont eux en sursis, en attendant le résultat d’Allemagne – Suède.

Le Mexique est un abonné des huitièmes de finale en Coupe du monde. Sauf cataclysme, il ne devrait pas déroger à ses bonnes habitudes. Les Mexicains ont fait un grand pas vers la qualification en dominant la Corée du Sud samedi à Rostov (2-1), six jours après avoir créé la sensation en venant à bout de l’Allemagne (1-0). Carlos Vela, sur penalty, et Javier “Chicharito” Hernandez ont offert un succès mérité à la formation de Juan Carlos Osorio face à des Sud-Coréens trop longtemps inefficaces, malgré le joli but de Heung-min Son pour réduire l’écart en fin de match.

Ce Mexique franchira certainement la phase de poules et il faudra s’en méfier. Comme face à l’Allemagne, il a affiché sa capacité à faire le dos rond avant de porter l’estocade fatale. Hirving Lozano (13e), Carlos Salcedo et Hector Moreno (14e) ainsi que Guillermo Ochoa (23e) ont fait ce qu’il fallait pour empêcher la Corée du Sud de concrétiser son temps fort. Et Carlos Vela, sur un penalty consécutif à une main de Hyun Soo Jang sur un centre d’Andres Guardado, ne s’est pas fait prier pour donner l’avantage aux siens sur l’une des premières incursions mexicaines dans la surface (1-0, 26e).

Son arrive trop tard

Le Mexique s’est mis dans sa situation préférentielle. Il a défendu bas, faisant le mur devant sa surface, avec la complicité d’une équipe sud-coréenne bien trop imprécise dans le dernier geste (32e, 45e, 56e). Et dès qu’il en a eu l’occasion, il a fait parler ses flèches en contre-attaque. Hyun-woo Cho a sorti un miracle sur une frappe d’Andres Guardado (58e) pour retarder l’échéance. Mais ce qui devait arriver arriva. Sur un contre assassin, Hirving Lozano et mis Chicharito Hernandez sur orbite et le buteur de West Ham a doublé la mise avec un brin de réussite (2-0, 66e).

La Corée du Sud a eu le mérite de ne pas se décourager. Sa star non plus. Heung-min Son a incarné la bonne volonté sud-coréenne. Et son inefficacité, en tergiversant sur une erreur de relance mexicaine (75e). L’ailier de Tottenham a fini par trouver la récompense de ses efforts avec une frappe sublime sur laquelle Ochoa n’a pu que s’incliner (2-1, 90e+3). Mais ce coup d’éclat trop tardif n’a pas suffi à masquer les insuffisances sud-coréennes. Et à éviter une défaite, la deuxième en deux matches, qui condamne quasiment les Asiatiques à l’élimination.

 

Source: Eurosport

 

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :