Ligue des Nations : La France domine les Pays-Bas grâce à Mbappé et Giroud (2-1)

LIGUE DES NATIONS – Avant de célébrer son titre mondial devant son public, la France a dominé les Pays-Bas, dimanche soir, au Stade de France (2-1). Après leur nul initial en Allemagne (0-0), les Bleus prennent donc la tête du groupe 1. Kylian Mbappé a ouvert le score, avant que Ryan Babel n’égalise. Olivier Giroud a ensuite mis fin à sa longue période de disette pour donner la victoire aux siens.

La fête n’a pas été gâchée. Pour leur premier match sur le sol français depuis la victoire en Coupe du monde, les Bleus se sont imposés sur la plus petite des marges contre les Pays-Bas (2-1), au Stade de France ce dimanche. Après une première période aboutie et concrétisée par un but rapide de Kylian Mbappé (14e), l’équipe de France s’est endormie. Avant d’être sanctionnée par Ryan Babel (67e). Mais les hommes de Didier Deschamps ont finalement forcé la décision grâce à Olivier Giroud (75e) pour prendre la tête de leur poule dans cette Ligue des Nations.

Avant d’avoir la tête aux festivités, l’équipe de France se devait de faire le boulot sur le terrain. Pour valider le point obtenu en Allemagne (0-0), jeudi. Elle l’a fait en affichant un double visage. D’abord celui d’une équipe séduisante dans le jeu. Elle a complètement étouffé les Pays-Bas, qui ont éprouvé les pires difficultés à ressortir le ballon en première période. Après deux premières alertes (1e, 11e), Kylian Mbappé a mis les Bleus sur le bon chemin à la réception d’un centre de Blaise Matuidi (1-0, 14e), consécutif à une mauvaise relance de Quincy Promes.

Avec un Antoine Griezmann très libre dans le cœur du jeu et quasiment n°10, les champions du monde ont dominé et il s’en est fallu de peu pour qu’ils ne mènent de deux buts à la mi-temps (19e, 41e).

Giroud a sorti les Bleus de leur léthargie

Mais la France a connu une grosse chute de tension en seconde période. Elle s’est progressivement reposée sur son (court) avantage et les Néerlandais en ont profité. Un premier avertissement a été adressé aux Bleus par Georginio Wijnaldum sur une frappe trop croisée (66e). Dans la minute suivante, au terme d’une accumulation d’approximations de la défense bleue (Mendy-Pavard-Areola), Ryan Babel a égalisé (1-1, 67e) et jeté un froid sur le Stade de France. Un but qui a finalement été salvateur pour les coéquipiers de Paul Pogba, qui sont sortis de leur léthargie.

Mendy a rattrapé son alignement sur l’égalisation néerlandaise en délivrant un centre parfait pour Olivier Giroud, auteur d’une reprise limpide du pied gauche (2-1, 75e). L’attaquant de Chelsea a dépassé Zinédine Zidane au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France avec 32 réalisations et a désormais le podium et David Trezeguet (34 buts) dans le viseur. Un but important à plusieurs égards puisqu’il a permis à Giroud, qui vivait une rencontre difficile, de mettre un terme à une série de dix matches sans but en bleu et surtout d’enlever une belle épine du pied de l’équipe de France, qui traversait alors une zone de turbulences. Tout est bien qui finit bien. La fête est totale.

Source: Eurosport

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :