Russie : un récidiviste attire un enfant avec des bonbons pour le violer, l’étrangler et le démembrer

09/09/18 – Saint-Petersbourg (Russie).
Une affaire glaçante

Cette semaine un Russe de 35 ans vient d’être condamné à vie pour des faits sordides.

En octobre dernier, Ruslan Korolev, 10 ans, est porté disparu. Mais bientôt la police fait des découvertes plus que macabres : des parties de son corps sont retrouvées à différents endroits à Saint-Petersbourg et sa région.

L’enquête débute et, en décembre, les enquêteurs arrêtent Aleksandr Georgievsky, 35 ans grâce à des images de vidéosurveillance.

L’homme avoue alors le meurtre et indique où se trouvent les autres parties du corps du pauvre enfant.

Le 28 octobre 2017, le dangereux prédateur, déjà condamné auparavant pour viol aggravé et meurtre, repère l’enfant dans une gare de Saint-Petersbourg.

Le petit a pour habitude de grimper sur le toit des trains pour s’amuser…

Grâce à des bonbons qu’il lui promet, le pédophile réussit à faire venir Ruslan chez lui, à Ortadnoe, en banlieue de Saint-Petersbourg.

Dans l’appartement, le petit garçon est apeuré et tente de résister aux avances du pervers. En vain. Après le viol, Georgievsky l’étrangle à mort puis découpe son corps à l’aide d’une scie à métaux.

Cette semaine, il a été reconnu coupable de viol sur mineur et d’assassinat pour des motifs sexuels.

La mère de Ruslan, Evgenia Alikulova, 28 ans, n’a pas eu la force d’assister aux dernières audiences et a refusé de voir le bourreau de son enfant qui souhaitait lui demander pardon…

Le pédophile avait déjà écopé de trois ans de prison pour un viol avec violence sur mineur quand il avait 17 ans. Il avait également passé huit ans sous les verrous pour meurtre, à l’âge de 22 ans.

Cette fois, et malgré ses demandes au juge de ne pas être condamné à vie, l’homme finira ses jours en prison.

Quant à Evgenia, mère de deux autres enfants, Ulyana, huit ans et Artyom, quatre ans, elle s’est résolue à leur dire que leur grand frère n’était plus…

Elle témoigne : “Ulyana avait beaucoup pleuré quand il avait disparu et que la police le recherchait. Quand je lui ai dit qu’il était mort, elle m’a simplement serré dans les bras et m’a dit que son frère était désormais une étoile dans le ciel…”. Et Artyom d’ajouter “Ruslan est assis sur ce nuage“.

Source: Le nouveau détective

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 211
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :