Football: Le Barça au ralenti avant le derby de Madrid

Malgré l’entrée décisive de Lionel Messi, le FC Barcelone a buté sur l’Athletic Bilbao (1-1) samedi pour la 7e journée du Championnat d’Espagne, un troisième match consécutif sans victoire qui laisse la première place à portée du duo Real-Atlético, opposés en soirée.

Au Camp Nou, Messi, ménagé, a vu depuis le banc de touche le Basque Oscar De Marcos ouvrir la marque en se jetant (41e). Et après son entrée en jeu à la 55e minute, l’Argentin a trouvé le poteau (77e) puis offert une passe décisive à Munir (84e) pour l’égalisation, sans parvenir à emporter la victoire.

Ce nul permet certes au Barça de préserver sa série d’invincibilité à domicile en Liga, désormais portée à 40 matches consécutifs.

Mais après n’avoir pris que deux points sur neuf possibles en une semaine, Barcelone (1er, 14 pts) peut être rejoint ou dépassé par le Real Madrid (2e, 13 pts) ou l’Atlético Madrid (3e, 11 pts) à l’issue du derby entre eux samedi soir au stade Santiago-Bernabeu (20h45/18h45 GMT).

Cela commence à ressembler à une série de contre-performances pour le Barça, qui avait réussi jusque-là un carton plein de victoires, et ce n’est pas rassurant avant d’aller défier Tottenham mercredi à Londres en Ligue des champions…

– Sans idées –

Sans son Messi, le Barça a peiné à s’extraire du marquage en un contre un de l’Athletic, risqué pour les Basques mais terriblement efficace pour ralentir le jeu de passes catalan.

Et le gardien basque Unai Simon s’est montré impérial, comme il l’avait été mi-septembre face au Real Madrid (1-1). Le jeune portier s’est interposé sur un tir en pivot (26e) et une frappe à angle fermé de Luis Suarez (38e). Puis il a capté sans difficulté la tête trop molle de Philippe Coutinho (43e) avant de détourner la volée du Brésilien (45e+1), qui a également trouvé l’équerre de la cage adverse (62e).

Sans réussite et sans idées, les Barcelonais se sont exposés aux contres adverses. L’avant-centre Iñaki Williams a raté le cadre d’un lob astucieux (12e) et, après avoir dribblé le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen, il s’est laissé enfermer dans la surface par l’excellent Arturo Vidal (17e).

Au final, l’ouverture du score de Bilbao était presque logique, Markel Susaeta trouvant d’une louche la volée d’Oscar De Marcos (41e). Et pour ne rien arranger, Sergi Roberto a été contraint de sortir sur blessure à la 51e, cédant sa place à Sergio Busquets.

– Gameiro libère Valence –

Commença alors un long siège de la cage basque, pour lequel l’entraîneur Ernesto Valverde n’eut pas eu d’autre choix que de lancer Messi (55e).

Mais De Marcos, encore lui, était sur sa ligne pour repousser un coup franc direct de l’Argentin (72e). Et Messi, après avoir trouvé le poteau sur un une-deux splendide avec Jordi Alba (77e), a finit par éviter la défaite en s’arrachant pour adresser un centre rasant que Munir, entré en jeu à la place d’un Ousmane Dembélé décevant, a poussé au fond (84e).

Ce nouveau faux pas n’a rien de rassurant pour les Barcelonais avant un calendrier effroyable en octobre: dans l’ordre, après l’Athletic et Tottenham, il y aura Valence, Séville, l’Inter Milan et enfin le Real dans le clasico de Liga le 28 octobre.

Valence, de son côté, a enfin trouvé le chemin du succès après sept matches officiels sans victoire cette saison: l’équipe de Marcelino Garcia Toral s’est imposé 1-0 sur la pelouse de la Real Sociedad avec le premier but de la recrue française Kevin Gameiro (35e). De bon augure avant de défier Manchester United mardi en Ligue des champions.

“Nous devons continuer sur cette voie parce que nous jouons tous les trois jours”, a prévenu Gameiro. “Pour la confiance, dans la tête, c’est une très bonne chose d’avoir gagné.”

Source: Voaafrique

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :