Tunisie : une femme kamikaze se fait exploser, ce que l’on sait de cet attentat

Une femme kamikaze s’est fait exploser ce lundi en début d’après-midi sur l’avenue Habib Bourguiba au centre ville de Tunis devant le théâtre municipal et le centre commercial du Palmarium a fait 9 blessés dont 8 agents de la police.

Un attentat-suicide a eu lieu dans le centre de Tunis ce lundi 29 octobre 2018, un peu après 14h, a fait savoir le ministère de l’Intérieur tunisien. Une “femme kamikaze” a activé un dispositif d’explosif en s’avançant vers des véhicules de la police, garés devant le théâtre municipal de la capitale, situé tout près de l’ambassade de France. Il s’agit d’un quartier commerçant très fréquenté de Tunis, surtout à ce moment de la journée. L’attaque est survenue alors que la patrouille ciblée était en faction devant le centre commercial du Palmarium.

Une source gouvernementale indique qu’il s’agissait bien d’un acte prémédité. “Il est clair que la femme visait des policiers”, indique cette source. Les autorités ont déployé un important périmètre de sécurité. Les blessés ont été transférés dans l’hôpital le plus proche.

Le journal en ligne Kapitalis indique que la kamikaze a été identifiée sous le nom de Mouna Guebla. Il s’agirait d’une femme âgée de 30 ans, originaire de Zarda. Elle serait inconnue des services de sécurité. Selon le média Réalités, la kamikaze n’avait pas de ceinture d’explosifs, mais s’était rendue sur place armée d’une grenade artisanale, qu’elle a actionnée en s’approchant des agents de la police. Selon Business News Tunis, cette bombe “ne contenait pas une grande quantité d’explosifs”. La suspecte serait morte sur le coup. Cinq autres femmes, qui pourraient être impliquées dans ce qui est décrit comme un attentat, ont été interpellées par les forces de l’ordre, selon les informations de Kapitalis.

 

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :