Côte d’Ivoire : depuis la CPI, Gbagbo prend des mesures après la mort de Sangaré

Suite au décès de Aboudrahamane Sangaré, l’ancien président Laurent Gbagbo a pris une importante décision. Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi), exprime toute sa douleur pour le décès de son compagnon de lutte, Aboudrahamane Sangaré et suspend jusqu’à nouvel ordre toute activité de son parti. Une décision qui tombe, alors que son épouse, Simone Gbagbo, vice-président de cette formation politique, venait d’annoncer un Secrétariat général extraordinaire à son domicile. Ci-dessous le communiqué signé de l’ancien ministre, Assoa Adou.

Son Excellence Monsieur Laurent Gbagbo, Président du Front populaire ivoirien (FPI), a le regret et la profonde douleur d’annoncer aux militantes et militants, sympathisantes et sympathisants, et à l’ensemble du peuple de Côte d’Ivoire, le décès brutal de M. Abou Drahamane Sangaré, Premier Vice-président et Président par intérim du FPI, survenu le samedi 2 novembre 2018 à Abidjan.

En cette douloureuse circonstance, le Président Laurent Gbagbo et la Direction du Parti s’inclinent et saluent avec déférence la mémoire de l’illustre disparu. Ils adressent leurs condoléances les plus attristées aux familles biologique et politique du camarade Sangaré ainsi qu’à toute la Côte d’Ivoire.

Le Président Laurent Gbagbo appelle les militants du FPI et l’ensemble du peuple ivoirien à une mobilisation exemplaire pour un hommage mérité à ce digne fils de la Côte d’Ivoire.

Le Président Laurent Gbagbo informe, par la même occasion, que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu’à la fin des obsèques.

Fait à Paris, le 03 novembre 2018
Pour le FPI
Le Secrétaire général
Dr. Assoa Adou
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :