États-Unis : père et fille s’entendent pour étrangler la mère et maquiller le meurtre en suicide

18/11/18 – Corning (État de New-York).
“Et tu crois que tu serais capable de pleurer ?”, demande Lloyd ? “Ça se pourrait bien”, glousse Karrie dans le combiné…

C’est une conversation glaçante, d’une froideur absolue. Elle est tenue sur un ton badin, presque enjoué, comme si l’on discutait d’une vilaine blague.

Mais c’est bien d’un meurtre que Lloyd Neurauter, un père de famille américain vivant dans l’état de New-York, parle avec sa fille Karrie, 19 ans. La victime ? Michèle. L’ex-femme de Lloyd et mère de Karrie.

Petit retour en arrière. Au mois d’août 2017, Michèle est retrouvée morte dans sa maison de Corning (Etat de New-York). Un suicide comme semble l’indiquer la scène de crime ? Cette mère de trois enfants serait partie sans un mot, en se pendant ?

La police émet des doutes mais les garde pour elle. Les enquêteurs travaillent dur. Ils pensent que Michèle a été étranglée. Qu’ils sont face à un crime.

Mais en mettant Lloyd et Karrie sur écoute, ils n’imaginent pas une seconde ce qu’ils vont découvrir : père et fille sont… de mèche.

Père et fille très… complices (©People Crime)

La conversation enregistrée ne laisse pas de place au doute. “L’inspecteur de la police de Corning m’a appelée. Il veut me parler en tête à tête”, entame Karrie.

“Tu y vas et tu lui dis que c’est très dur pour toi”, l’enjoint Lloyd qui lui conseille de pleurer.

“Tu dis que tu es désolée, que tu dois partir rapidement parce que tu as un rendez-vous pour un job en fin de journée dans le New Jersey”, poursuit le père.

Aucune trace d’inquiétude dans la voix des deux protagonistes. On a tué maman. Ah la bonne blague !

En janvier dernier, le dossier de l’accusation est constitué. Père et fille sont interpellés. Une petite garde à vue plus tard et la belle façade se lézarde.

Illustration ©Shutterstock

Karrie accepte de plaider coupable. En échange d’une remise de peine, elle dévoile les dessous de l’affaire.

Selon elle, son père a menacé de se suicider si elle ne l’aidait pas. Le jour du meurtre, Karrie a accepté de le conduire chez sa mère.

Pendant qu’il effectuait la sale besogne à l’étage, elle s’est occupée de sa sœur en bas pour détourner son attention. Elle a ensuite aider Lloyd à maquiller le meurtre en suicide.

Et tout ça pour quoi ? Ne plus payer de pension alimentaire et récupérer la garde de la sœur de Karrie, âgée de 14 ans. Cynique et sordide.

Grâce à ses aveux, Karrie s’en tirera avec une peine de 5 à 20 ans de prison. Lloyd, qui a plaidé coupable pour cet assassinat, encourt un minimum de 25 ans de détention.

Père et fille attendent désormais leur sentence. Plus complices que jamais ?

Source: Le Nouveau détective

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :