Monaco éliminé de toute compétition européenne après sa défaite à l’Atlético (2-0)

LIGUE DES CHAMPIONS – C’est donc terminé pour l’AS Monaco. Les hommes de Thierry Henry ont subi la défaite de trop à Madrid (2-0), les condamnant pour de bon à ne plus jouer sur la scène européenne cette saison. Pour l’Atlético, en revanche, vainqueur 2-0 au Wanda Metropolitano, l’aventure continue jusqu’en huitièmes de finale au moins.

L’AS Monaco s’avançait au Wanda Metropolitano sans grand espoir. Elle n’aura même pas eu le temps d’y croire, face à l’Atlético Madrid, pour son dernier déplacement européen de la saison (2-0). Un but précoce de Benoit Badiashile contre son camp (2e), et un joli extérieur du pied d’Antoine Griezmann (24e) ont suffi aux Colchoneros pour assurer leur qualification en huitièmes de finale de C1. Les Monégasques, eux, sont éliminés de toute compétition européenne, avant même leur dernière rencontre face au Borussia Dortmund.

Au plus bas en Ligue 1, les hommes de Thierry Henry n’attendaient de toute façon pas grand-chose de la rencontre. En témoigne la composition d’équipe du Français, lequel avait choisi d’aligner quatre joueurs de 18 ans ou moins, dont trois débutaient pour la première fois en Coupe d’Europe : Badiashile, Massengo et Biancone. Le mot d’ordre, donné la veille par l’ancienne gloire d’Arsenal ? Profiter. Tâche rendue difficile par l’ouverture du score quasi immédiate du premier cité, déviant une frappe a priori anodine de Koke dans son propre but (2e).

Massengo a surnagé, les cadres ont peiné

Malgré tout, les jeunes Monégasques n’ont pas abandonné. Et ce sont bien les cadres qui ont été en difficulté. Comme Jemerson, mystifié par Angel Correa jusqu’à tomber, avant que ce dernier ne trouve Antoine Griezmann dans la surface pour le 2-0 (24e). Ou comme Radamel Falcao, acclamé par le Wanda Metropolitano avant la rencontre, et qui a rendu la pareille à son ancien club en ratant un penalty obtenu après une main de Stefan Savic, synonyme de deuxième carton jaune et d’expulsion (82e). Le jeune Massengo, né en 2001, a, lui, surnagé au milieu.

Avec cette victoire au petit trot, l’Atlético assure ainsi sa qualification, et disputera la première place au Borussia Dortmund lors de la dernière journée. Monaco, de son côté, est éliminé de toute compétition européenne après n’avoir pris qu’un point en cinq rencontres, et n’a gagné aucun de ses treize derniers matches en C1. L’essentiel est de toute manière ailleurs : les hommes de Thierry Henry abordent une semaine-clé en championnat, avec la réception de Montpellier, le déplacement à Amiens, et le derby contre Nice. Qu’importe le prestige d’une rencontre face à l’Atlético Madrid : ce Monaco-là a d’autres priorités.

Source: Eurosport

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 183
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :