A quelques jours de Noël, Strasbourg touchée en plein cœur

 Strasbourg.
Trois morts et douze blessés dont plusieurs dans un état grave, c’est le dernier bilan de la fusillade qui a éclaté hier soir à proximité du marché de Noël de Strasbourg. Au lendemain du drame, on recherche toujours activement le suspect qui a fui dans un taxi… Retour sur les événements.

Les faits. Il était environ 19h50 hier quand un individu armé est rentré dans le périmètre du marché de Noël de Strasbourg. D’après les informations de la préfecture, il est arrivé par le pont du Corbeau et a pris la direction de la rue des Orfèvres. C’est à ce moment-là qu’il a tiré sur plusieurs personnes avec un pistolet automatique. De nombreux passants ont trouvé refuge dans des bars et restaurants du secteur très fréquenté à cette période de l’année. Le tireur a ensuite pris la fuite vers la place Kléber où là aussi plusieurs coups de feu ont été entendus.

Entre 20h20 et 21h, l’assaillant a échangé deux fois des coups de feu avec les forces de sécurité avant de s’enfuir“, a déclaré le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.
Pendant ces échanges de tirs, le suspect a pris la fuite dans un taxi. Le chauffeur indemne a raconté alors qu’il était blessé. En effet, il semblerait avoir été touché au bras par une patrouille de soldats de l’opération Sentinelle en charge de la sécurité du marché de Noël de Strasbourg. Depuis, il est activement recherché.
Qui sont les victimes? Depuis hier, le bilan ne cesse d’évoluer. Tout ce que l’on peut dire ce matin c’est que les victimes seraient principalement des hommes dont un touriste d’origine thaïlandaise. “Certains ont eu une balle dans la tête“, a précisé le maire de Strasbourg, Roland Ries, sur BFMTV.

Qui est le suspect? Âgé de 29 ans (né le 4 février 1989), Chérif C. n’est pas un inconnu pour la justice. Originaire du quartier de Koenigshoffen à Strasbourg, il a déjà été condamné à six mois de prison ferme en 2011 pour une agression à l’aide de tessons de bouteilles. Il aurait aussi été condamné par la justice allemande pour vol. Hier matin, c’est pour une autre affaire de braquage que les gendarmes le recherchaient et avaient planifié une perquisition de son domicile où des armes ont été retrouvées. Chérif C. était alors absent… Enfin, il était fiché S, pour sureté de l’Etat.

La traque. Depuis hier soir, les grands moyens sont déployés pour arrêter l’auteur de la fusillade de Strasbourg. De nombreuses unités mobiles sont mobilisées sur le terrain, appuyées par des moyens aériens et par les équipes du RAID, de la BRI et de la force Sentinelle. En tout, on évoque plus de 600 membres des forces de l’ordre pour cette chasse à l’homme. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. A noter, le dispositif “urgence attentat” est déployé partout en France.

L’enquête. Alors que Chérif C. est toujours recherché, quatre de ses proches ont été placés en garde à vue, a annoncé ce mercredi le procureur de la République de Paris Rémy Heitz, lors d’une conférence de presse. Le père, la mère et deux frères du suspect font partie de ces quatre gardes à vue.

Pour toute information, une cellule d’écoute a été mise en place par la préfecture au numéro suivant: 0 811 00 06 67.

Source: Le Nouveau Détective

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :