Gabon : fin de la tentative de coup d’Etat

Après quelques heures de flottement, l’électricité est revenue à Libreville et le pays a repris un fonctionnement normal. La tentative de coup d’Etat menée par quelques soldats de la Garde Républicaine n’a pas été suivie par le peuple et les mutins ont été arrêtés.  

le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication Guy-Bertrand Mapangou, a déclaré que les mutins ont été arrêtés par les unités du GIGN gabonais et que la situation est désormais sous contrôle. Le porte-parole du gouvernement annonce que quatre des mutins ont été appréhendés et un serait encore en fuite.

La tentative de putsch du groupe de mutins n’a été suivie ni par la population, ni par l’armée, et son action isolée a été fermement condamné par l’Union Africaine.

Le militaire qui a lu le communiqué à l’antenne, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, aurait  profité de la panique liée à la prise d’assaut des locaux de la radio national par l’armée pour déshabiller un des techniciens afin de fuir déguisé en civil rapporte RFI.

Entre le début du coup d’Etat et la reprise en main par l’armée, de la musique a été diffusée à la radio gabonaise, dont l’hymne de campagne de Jean Ping, candidat malheureux à la dernière présidentielle rapporte encore RFI. Le porte parole du Gouvernement Guy-Bertrand Mapangou a qualifié de plaisantins les auteurs de ce qui restera comme l’un des plus courts coup d’Etat de l’histoire.

Pour autant, la question de la capacité d’Ali Bongo à gouverner reste entière. Tous les regards sont maintenant portés sur le Président gabonais afin d’observer s’il est en état de prendre la parole dans les heures qui viennent pour rassurer la population après cette tentative de coup d’Etat. Une absence de réaction du Président gabonais serait, en effet, ressentie comme l’aveu qu’il n’a pas encore retrouvé une autonomie suffisante en raison de son hémiplégie conséquence de son AVC d’octobre dernier.

Par Ali Attar/Afrik.com
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 237
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :