Essonne: deux hommes surpris en pleine agression sexuelle sur des adolescentes passés à tabac par la foule

Deux hommes sont suspectés d’avoir commis des attouchements sur des adolescentes dimanche après-midi dans une base de loisirs de Draveil, a signalé Le Parisienlundi. Pris sur le fait, ils ont été malmenés, frappés par la foule. 

Deux hommes ont procédé à des attouchements dimanche après-midi sur des adolescentes de 12 et 15 ans au sein de la base de loisirs du Port-aux-Cerises à Draveil, dans l’Essonne, et ont manqué de peu de se faire lyncher par des baigneurs, a relaté Le Parisien lundi. Contrairement à ce que nous écrivions précédemment, il semble que les deux individus n’aient pas encore, d’après une information recueillie par notre média auprès du parquet, pu être entendus ou placés en garde à vue en raison de leur état de santé. L’un d’entre eux se trouve même toujours à l’hôpital. Une enquête a été ouverte pour établir la réalité de l’agression sexuelle mais également pour le chef de violences volontaires à l’encontre des agresseurs présumés. 

La réaction du maire Georges Tron 

C’est sur les coups de 16h que les faits se sont déroulés. D’après le récit dressé des événements, les jeunes filles ont crié quand ces deux hommes, ressortissants moldaves, ont commencé à les toucher, ce qui a suscité l’arrivée de baigneurs qui s’en sont pris à eux. Le père de l’une des adolescentes est également intervenu et les a passés à tabac.

L’un des agresseurs présumés est parvenu à fuir les lieux, se cachant dans un sous-bois, tandis que le service de sécurité de la base de loisirs extrayait finalement le second. L’un des hommes, particulièrement touché, souffre notamment de plusieurs fractures. Aux enquêteurs de la police à présent de faire la lumière sur les faits et leur précision en consultant les images de vidéosurveillance. 

“Les conséquences de ces comportements inacceptables auraient pu être dramatiques. Je n’hésiterai pas une seconde à prendre un arrêté pour fermer la piscine si ce genre d’incident venait à se reproduire”, a réagi auprès du Parisien le maire de Draveil, Georges Tron. 

Source: BFMTV
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :