Football: Liverpool passe déjà un message

PREMIER LEAGUE – Liverpool entame idéalement sa saison. Le vice-champion d’Angleterre en titre a signé une large victoire lors de la 1re journée face à Norwich (4-1), vendredi soir à Anfield, et pris provisoirement les commandes du classement. Hanley (7e, CSC), Salah (19e), Van Dijk (28e) et Origi (42e) ont plié l’affaire en première période. Mauvaise nouvelle : Alisson est sorti sur blessure.

Liverpool repart du bon pied. Auteur d’une rentrée sérieuse, à défaut d’être studieuse, le champion d’Europe en titre s’est offert un récital face au promu Norwich à Anfield (4-1), vendredi soir. Les Reds n’ont eu besoin que d’une petite mi-temps, la première en l’occurrence, pour faire voler en éclat la défense des Canaries, promus en Premier League cette saison. Hélas pour Jürgen Klopp, son équipe a perdu Alisson sur blessure. Le gardien brésilien s’est blessé en toute fin de première période après avoir tenté un dégagement au pied.

Aucune grosse recrue à l’intersaison contrairement à ses rivaux ? Zéro souci pour Liverpool, il est vrai aidé par une équipe de Norwich qui redécouvrait la Premier League. Les Canaries ont très vite compris leur douleur. Asphyxiés par la pression et le jeu rapide des Reds, les promus ont vécu un véritable supplice pendant les 45 premières minutes, conclues sur le score sans appel de 4 buts à 0. De manière un peu cruelle, c’est le pauvre Grant Hanley qui a ouvert le bal, en reprenant un centre fort de Divock Origi pour marquer contre sans camp, pourtant sans aucune pression dans son dos (1-0, 7e).

Une mi-temps à fond, une autre en mode gestion pour les Reds

La suite a pris la forme d’un énième récital de la part des Reds. À commencer par Mohamed Salah, qui a bonifié une remise astucieuse de Roberto Firmino pour tromper Tim Krul d’une frappe du gauche dans un angle fermé (2-0, 19e). Dans la foulée, l’Égyptien s’est illustré à la passe avec un corner déposé sur la tête de Virgil van Dijk (3-0, 28e). Pour sa 100e apparition sous le maillot de Liverpool, Origi, servi sur un plateau par Trent Alexander-Arnold, a corsé l’addition (4-0, 42e). Déjà salée à la pause, donc, même si Jürgen Klopp se serait bien passé de la sortie, touché à la 39e minute.

Au retour des vestiaires, les Reds ont d’abord donné l’impression de vouloir soigner leur goal average. Il a même fallu un arrêt réflexe de Krul pour déposer une frappe de Jordan Hendersonsur son montant (48e) et empêcher la cinquième but. Finalement, ce sont les Canaries qui ont réduit le score grâce à Teemu Pukki, l’homme le plus en vue coté Norwich (4-1, 64e), après que Moritz Leitner ait touché la barre (63e). L’attaquant finlandais a validé la bonne prestation de son club au niveau du jeu, lors du second acte, que les Reds ont joué en mode gestion. Une dernière parade de Krul pour écoeurer Alexander-Arnold plus tard (85e) et Liverpool a décroché sa première victoire de la saison. Le signal est envoyé : si les hommes n’ont pas changé, les intentions non plus. Et il y a une revanche à prendre.

Source: Eurosport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :