France: Les adolescents désertent Facebook

D’ici l’année prochaine, moins de la moitié des adolescents français utiliseront Facebook, selon une étude du cabinet eMarketer. 

Rien de nouveau sous le soleil: Facebook ne séduit plus les jeunes. En France et en Allemagne, la popularité du réseau social créé il y a quinze ans est en forte baisse auprès des adolescents de 13 à 17 ans, révèle une étude du cabinet eMarketer. Ce désamour aura d’importantes conséquences sur la fréquentation de la plateforme: le nombre d’utilisateurs dans ces deux pays devrait croître à moindre mesure. 

De moins en moins d’ados français utilisent Facebook 

Concernant la France, le cabinet prévoit pour 2019 une baisse de 2,7% du nombre d’utilisateurs Facebook âgés de moins de 11 ans. Pour rappel, le réseau social est interdit aux moins de 13 ans, ce qui n’empêche pas les très jeunes de ruser pour s’y inscrire.

eMarketer
eMarketer –

Le nombre d’utilisateurs âgés de 12 à 17 ans devrait quant à lui chuter de 9,3%. D’ici l’année prochaine, moins de la moitié des internautes mineurs utiliseront Facebook. Les plus de 65 ans seront la tranche d’âge qui se laissera le plus séduire avec une augmentation de 2,1%.

En France, Facebook compte 35 millions d’utilisateurs, dont 27 millions d’actifs chaque mois. Avec la fuite en avant des mineurs, ce nombre devrait augmenter de seulement 0,2%, amenant le total d’utilisateurs mensuels actifs à 28 millions à la fin de l’année.  

La tendance est similaire en Allemagne: le nombre d’adolescents utilisant Facebook devrait baisser de 9,1%. Et les 55-64 ans seront les plus prompts à s’y inscrire.

eMarketer

Pourquoi un tel rejet? 

Cette étude ne fait que confirmer une tendance déjà mise en lumière par d’autres cabinets de recherche. Les jeunes internautes préfèrent à Facebook d’autres plateformes comme Instagram (qui appartient à Facebook), SnapchatYouTube ou encore Tik Tok.

Ce changement s’explique en partie par la migration de la communication de leurs idoles comme Kendall Jenner ou Kylian Mbappé sur d’autres plateformes. Le compte Instagram du joueur du Paris Saint-Germain est par exemple suivi par 33,3 millions de personnes, contre seulement 2 millions pour sa page Facebook.

Source: BFMTV

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :