Football: L’antisèche : Un dimanche qui change la fin du mercato parisien ?

LIGUE 1 – Malgré de nouvelles péripéties et plusieurs blessures, le PSG s’est remis dans le droit chemin en signant une nette victoire face à Toulouse (4-0) lors de la 3e journée. Les joueurs parisiens ont répondu présent sur le terrain mais ont perdu Cavani et Mbappé sur blessure. Cela va-t-il changer la fin du mercato.

Le jeu : Paris a fait sauter le verrou toulousain

Après la défaite subie à Rennes (2-1), les Parisiens avaient bien l’intention de réagir. Alignés en 4-3-3, ils se pourtant d’abord sont cassé les dents sur le bloc très compact des visiteurs. Derrière un milieu solide, la jeune défense centrale toulousaine renforcée composée de Bafodé Diakité, 18 ans, Kelvin Amian, 21 ans, et Mathieu Goncalves, 18 ans, a tenu bon en première période face à un PSG manquant de dynamisme et de liant offensif. Elle a également pu compter sur un gardien vigilant.

Tout cela a volé en éclats après la reprise. Mécontent de la copie rendue par ses hommes en première période, Thomas Tuchel les a réorganisés en 4-4-2 avec Angel Di Maria à gauche et Pablo Sarabia à droite pour épauler le duo d’attaque composé de Kylian Mbappé et Eric-Maxim Choupo-Moting. Paris a haussé le ton, joué davantage sur la largeur du terrain et s’est fait nettement plus précis dans ses passes comme dans les tirs (3 tirs cadrés sur 9 en première période, 8 sur 12 en seconde). Acculés dans la surface et incapables de ressortir le ballon (3 tirs pour aucun cadré au total), les protégés d’Alain Casanova, ont complètement craqué après l’ouverture du score de Choupo-Moting et le PSG a pu dérouler ensuite.

Les joueurs : Première réussie pour Gueye

Il a disputé son tout premier match avec le PSG et était bien titulaire en sentinelle. Idrissa Gueye a parfaitement joué son rôle de récupérateur dans l’entrejeu et s’est idéalement intégré dans le système parisien comme s’il en faisait partie depuis des années. Le Sénégalais a su se placer sereinement et jouer proprement. Marquinhos, lui, a pu retrouver son poste de prédilection en défense centrale et n’a pas eu beaucoup de travail mais s’est tout de même distingué par un but rageur sur corner. Angel Di Maria et Kylian Mbappé, eux, se sont montrés remuants mais aussi brouillons à l’image de cette tentative de lob lointaine du Français qui ne s’imposait pas (37e).

Côté toulousain, Baptiste Reynet s’est longtemps révélé impeccable dans les airs comme sur sa ligne et a même repoussé un penalty en seconde période et ne pouvait pas grand-chose sur les quatre buts encaissés. Le novice Goncalves, lui, a fini par lâcher prise et a poussé le ballon dans ses propres filets avant de concéder le penalty. Devant, Max-Alain Gradel a parfois tenté de lancer des contres alors que l’avant-centre Efthymios Koulouris n’a rien eu à se mettre sous la dent.

Le facteur X : Choupo-Moting a profité des blessures

Après Ander HerreraThilo Kehrer et Julian Draxler, le PSG a encore perdu trois joueurs sur blessure dimanche soir. Et pas des moindres. Edinson Cavani (11e), Abdou Diallo (40e) et Kylian Mbappé (63e) sont sortis touchés. Face à ces nouvelles contrariétés et dans le sillage de ses performances ces derniers mois, Tuchel et ses hommes auraient pu perdre le fil. Ce ne fut pas le cas.

Entré à place de Cavani dès le premier quart d’heure, Choupo-Moting disputait son premier match de la saison et a signé un superbe but d’un tir croisé du gauche après une roulette dans la surface toulousaine devant cinq adversaires. En pleine confiance, il a pesé en seconde période et s’est offert même offert un doublé, son premier en L1.

La stat’ : 41

Paris s’est emparé d’un nouveau record lors de cette 3e journée en marquant au moins un but lors de chacun de ses 41 derniers matches de Ligue 1.

La décla : Eric-Maxim Choupo-Moting (PSG) au micro de Canal+

” “J’ai marqué un beau but. Je vis bien, je vis ma vie. Chacun a le droit d’avoir son opinion. Ce que les gens disent ou pas, ça fait partie ce monde avec les réseaux sociaux. Si quelqu’un pense qu’il peut faire mieux que moi, il peut venir ici. Ce n’est pas un métier facile. “

La question : La cascade de blessures va-t-elle changer la fin du mercato parisien ?

Décevant voire inquiétant ces derniers temps, le PSG a en fait preuve de caractère et de sérieux. Il a réussi à redresser la barre face à une équipe toulousaine certes défensive mais peu facile à manœuvrer. Sur le terrain, la tendance semble de nouveau à l’optimisme mais en dehors, le flou persiste notamment autour de l’épineux cas Neymar.

La gravité des blessures d’Edinson Cavani et Kylian Mbappé ne sont pas encore connues mais elles pourraient bien avoir des conséquences sur le marché des transferts. Privés de trois éléments offensifs majeurs, les dirigeants parisiens et leur entraîneur Thomas Tuchel dont devoir prendre des décisions fortes. Ils pourraient décider de réintégrer au plus vite leur star brésilienne mais aussi choisir de le céder contre plusieurs joueurs pour éviter de se retrouver de nouveau démunis. Ils devront en tout cas faire leur choix très rapidement. Le temps presse, plus que jamais.

Source: Eurosport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :