FOOTBALL: Cet OL-là doit faire plus et mieux

LIGUE DES CHAMPIONS – A domicile et pour sa première sortie de la saison en C1, Lyon a concédé un match nul face au Zenit Saint-Pétersbourg (1-1). Les Gones ont semblé manquer d’ambition. Et ont laissé l’impression qu’ils avaient mieux à faire.

Frustrant. Et un peu agaçant. Ce premier match de Lyon dans cette Ligue des champions 2019-2020 laisse un goût amer. L’OL a certes su revenir au score pour prendre un point avec un nul (1-1) face au Zenit Saint-Pétersbourg. Mais il reste ce sentiment qu’il y avait mieux à faire. Beaucoup mieux même. Et que Sylvinho et ses joueurs ont surtout manqué d’ambition.

Pour Lyon, laisser des points à domicile est d’ailleurs devenu une habitude en C1. Elle n’est pas forcément mauvaise. Sauf que cette fois-ci, ce n’était pas le FC Barcelone ou Manchester City en face. C’était le Zenit. Et avant, deux déplacements à Leipzig puis à Lisbonne pour défier le Benfica, il aurait été bon de faire le plein de points contre un adversaire qui n’a pas montré grand-chose, notamment en seconde période. Le souci, c’est que l’OL ne s’est pas donné les moyens de faire beaucoup mieux. “Nous sommes déçus et frustrés. Il y avait vraiment mieux à faire. Il faut livrer des matches plus aboutis que celui-ci pour aller chercher notre billet pour les 8es de finale“, prévient déjà Anthony Lopes. Comment lui donner tort ?

Sylvinho n’a pas vraiment rassuré

Les choix initiaux de Sylvinho avaient déjà laissé entrevoir une envie de jouer la carte de la prudence avec l’absence d’un Houssem Aouar qui n’avait certes pas montré son meilleur visage contre Amiens. Mais c’est surtout, ce qu’ont proposé les Gones sur le pré du Groupama Stadium qui a de quoi interroger. Les Lyonnais n’ont pas vraiment réussi ou même voulu emballer le match. Ils ont manqué d’investissement. Ont joué tranquillement. Sans volonté de provoquer des déséquilibres, à l’exception de l’excellent Jeff Reine-Adelaïde au cœur du jeu. Comme si Sylvinho leur avait demandé de garder la pied sur le frein. “Il y a eu beaucoup de discipline par rapport à ce qu’avait demandé l’entraîneur“, a d’ailleurs avoué Reine-Adelaïde avant d’ajouter : “Bien sûr qu’il manque des choses“.

Sylvinho justement. Vous l’avez forcément vu venir, il est aussi au cœur des questions après cette sortie. Si ses joueurs n’ont pas été convaincants, le nouveau technicien de l’OL n’a pas vraiment profité de cette première sortie sur la scène européenne pour faire taire les critiques sur sa frilosité et son coaching qui se font de plus en plus entendre sur les bords du Rhône. Le Brésilien a une nouvelle fois pris son temps pour changer ses plans. Et s’il a lancé Martin Terrier à la place de Reine-Adelaïde à la 86e pour passer en 4-2-3-1, cela n’a pas vraiment eu d’effet, encore une fois.

Alors bien sûr, cette équipe lyonnaise a encore beaucoup de travail pour ressembler à la formation que Sylvinho rêve d’avoir. C’est une certitude. Elle a aujourd’hui trop de lacunes collectives, notamment au cœur du jeu où son milieu ne convainc décidément pas. Et après ses dernières prestations médiocres, il y avait sûrement une volonté d’essayer d’abord de se rassurer sur la scène européenne. Mais il faut aussi penser sur le moyen terme. Or là, il y a un risque de regretter dans quelques mois ces points lâchés à domicile face à un tel adversaire. Et de ne pas avoir montré un autre visage. Plus conquérant.

Source: Eurosport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :