FOOTBALL: Au bonheur des Verts

LIGUE 1 – La joie pour les Verts, la crise pour les Gones. Longtemps insignifiant, ce derby a accouché sur le fil d’une victoire de l’AS Saint-Etienne dimanche soir, grâce à un but de Beric à la 90e minute. Les Verts passent devant le voisin rhodanien au classement. Pour l’OL, rien ne va plus après ce 7e match consécutif sans victoire en Ligue 1.

Au terme d’un derby longtemps soporifique, Saint-Etienne s’est imposé sur le fil face à Lyon, grâce à un but tardif de Robert Beric (1-0). Cette victoire, méritée au regard de la prestation des Verts face à des Gones toujours aussi inoffensifs et inconsistants, permet aux Verts de passer devant leur victime du soir, non sans s’extirper de la zone rouge. Pour Claude Puel, c’est une première qui fait déjà date et renvoie son ancien club à ses études, quelques jours après la victoire en Ligue des Champions face au RB Leipzig. Pour l’OL, c’est un septième match sans victoire en Ligue 1. Le podium est (déjà) à sept points…

Il paraît qu’un derby, ça se gagne. Mais encore faut-il le jouer. Ce dimanche soir, à Geoffroy-Guichard, l’Olympique Lyonnais a encore montré un visage très inquiétant et n’a pas su transformer l’essai après son succès probant en Ligue des Champions. Une statistique résume parfaitement le match de Lyon : un seul tir, non cadré, en première période. En face, ce n’était pas beaucoup mieux avant la pause, même si Riyad Boudebouz a forcé Anthony Lopes à réaliser une parade déterminante, bien aidé par son poteau (20e). Pendant longtemps, on a eu l’impression d’être en face de deux équipes davantage motivées par la peur de perdre que l’envie de l’emporter à tout prix. D’où une affiche très fermée, et hachée par les coups de sifflet.

Sylvinho plus que jamais sur la sellette

Dans ce marasme, les Verts ont été bien meilleurs, malgré une composition audacieuse à trois défenseurs et avec le duo Diony-Abi devant. Appliqués derrière, les Stéphanois ont été les plus dangereux dans leurs rares occasions. Et ils ont fini par être récompensés après avoir buté sur Lopes (54e, 63e), grâce à une tête de Robert Beric sur un centre parfait de Riyad Boudebouz à un moment du match où les Lyonnais évoluaient à dix après la sortie sur blessure de Léo Dubois (1-0, 90e). Auparavant, Houssem Aouar aurait pu réaliser le hold-up mais il a été signalé hors-jeu pour quelques centimètres (61e), a buté sur Jessy Moulin (74e) et n’a pas cadré son ballon piqué (87e). Le portier des Verts a par ailleurs été déterminant sur une tête de Moussa Dembélé, remplaçant au coup d’envoi (78e).

Le succès de prestige, et assez inattendu, de Lyon face à Leipzig sur la scène européenne n’était donc qu’un trompe-l’œil. Car les hommes de Sylvinho, plus que jamais sur la sellette après cet énième non match et son attentisme, n’ont pas su capitaliser sur ce qu’ils ont bien fait mercredi dernier pour battre son meilleur ennemi. Claude Puel, qui avait déjà remporté trois derbies à l’époque où il était à la tête de Lyon, réalise un grand coup pour son baptême, qui plus est dans un contexte compliqué. Et on se dit que Saint-Etienne, qui signe une deuxième victoire de suite en Ligue 1, va sans doute définitivement sortir la tête de l’eau. Se relancer en enfonçant son voisin au passage ? C’est 100 % bonheur pour les Stéphanois et 100 % vengeance pour Puel.

La joie de Geoffroy-Guichard et des Verts après le but libérateur de Beric.

Source: Eurosport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :