FOOTBALL: La Juve fidèle à elle-même

SERIE A – Revoilà la Juventus au pouvoir. Les Bianconeri ont signé un très gros coup dimanche soir en s’imposant à San Siro face à l’Inter Milan (1-2). Gonzalo Higuain a offert dans le dernier quart d’heure à la Juve cette victoire en forme de message. Sale semaine pour l’Inter : après la défaite à Barcelone et Ligue des champions, les Nerazzurri cèdent leur fauteuil de leader aux Turinois.

Des buts, du vice, de l’intensité, de la tension, des décisions arbitrales litigieuses… Le moins que l’on puisse dire est que ce 236e derby d’Italie entre la Juventus et l’Inter Milan a tenu toutes ses promesses. Ce dimanche soir, le San Siro, plein à craquer pour l’occasion, a été le théâtre d’une rencontre entre deux équipes aussi rugueuses que joueuses. SI la Juventus a remporté la confrontation sur un but de Gonzalo Higuain en fin de match – et pris les commandes de Serie A -, le mano a mano entre les formations de Maurizio Sarri et d’Antonio Conte promet un grand spectacle pour le titre de champion d’Italie.

Les visages fermés avant le coup d’envoi, les 22 acteurs du derby n’étaient clairement pas là pour faire passer un dimanche soir paisibles à leurs adversaires. Et à ce petit jeu-là, les joueurs de Maurizio Sarri ont été les plus prompts. Après d’un moment de flottement à la suite d’une faute non sifflée sur Cristiano RonaldoPaulo Dybala en a profité pour se projeter vers l’avant balle au pied. Laissé libre par De Vrij, l’occasion était trop belle pour ne pas crucifier Handanovic d’une lourde frappe du droit (4e), et montrer que les octuples champions d’Italie en titre ne comptaient pas mettre fin à leur règne si facilement.

Ronaldo, crucial mais malchanceux

Le break aurait pu arriver très vite si Cristiano Ronaldo n’avait pas trouvé la transversale sur une frappe pleine axe de l’entrée de la surface (9e). Mais cette Inter version Antonio Conte a prouvé depuis le début de la saison qu’elle avait du répondant. Profitant d’une main de De Ligt dans la surface, Lautaro Martinez a inscrit son deuxième but de la saison d’un penalty dans le petit filet de Szcezny (20e). Ce qui n’a pas empêché pas la Juve, bien plus fiable techniquement, de remettre un coup d’accélérateur pour tenter de reprendre l’avantage. Un une-deux entre Ronaldo et Dybala plus tard, et le Portugais trompait Handanovic à bout portant (42e). Mais c’était sans compter la VAR, décelant un léger hors-jeu de l’attaquant lusitanien au départ de l’action.

Après 45 minutes éprouvantes, la mi-temps semblait tomber à point nommé. Au contraire, le rythme du match, allait petit à petit se hacher, offrant très peu d’ouvertures. Scénario parfait pour faire briller un homme : Gonzalo Higuain. Sentant parfaitement le coup, Maurizio Sarri a lancé son vieux briscard à la place de Bernardeschi à l’heure de jeu. A la suite d’un merveilleux relais avec Betancur, Higuain a hérité d’un ballon dans le dos de la défense des Nerazurris qu’il s’est empressé de convertir en but de la victoire (80e). Désormais seule équipe encore invaincue en Italie, la Vieille Dame va être difficile à déloger. Jusqu’au match retour ? Vite, vivement le 1er mars.

Higuain, de Ligt, Ronaldo, Alex Sandro - Inter-Juventus - Serie A 2019/2020 - Getty Images

Source: Eurosport

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :