Mali : le M5-RFP s’oppose au médiateur de la CEDEAO à une rencontre avec le président Keïta

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP) a refusé une proposition du médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Goodluck Jonathan, consistant à rencontrer le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a indiqué le mouvement dans un communiqué publié ce jeudi.

A noter qu’au terme d’une visite mercredi à Nioro du Sahel, dans l’ouest du Mali, Goodluck Jonathan s’est entretenu avec le Comité stratégique du M5-RFP avec l’ambition de rétablir un dialogue direct entre le chef de l’Etat malien et ses contestataires.

Cependant, le Comité a rejeté la proposition en évoquant plusieurs raisons. “Le M5-RFP, tout en remerciant le médiateur pour son initiative et en réaffirmant sa constante disponibilité au dialogue qui constitue une des valeurs cardinales de notre peuple, ne pouvait que réserver une fin de non-recevoir à la proposition”, explique le communiqué.

Lors de leur 4e grand rassemblement organisé mardi dernier, les responsables du M5-RFP ont exigé la démission du chef de l’Etat, et ce, malgré une avancée notable dans la mise en œuvre par le président malien des recommandations proposées par la CEDEAO pour mettre fin à la crise sociopolitique, rappellent des observateurs locaux.

Goodluck Jonathan, également ancien président du Nigeria, est au Mali depuis le 10 août dernier. Il a assisté le même jour à l’installation de la nouvelle Cour constitutionnelle mise en place selon les recommandations de la CEDEAO.

Depuis son arrivée, Goodluck Jonathan a rencontré des dignitaires religieux, le Comité stratégique du M5-RFP, la majorité présidentielle, des diplomates et représentants d’organisations internationales au Mali ainsi que le président Keïta lui-même en vue de trouver une solution politique pérenne à la crise sociopolitique qui secoue le Mali depuis début juin 2020.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 254
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :